Rétro 2018 : l’éducation n’a jamais été si bouleversée


Rétro 2018 : l'éducation n'a jamais été si bouleversée ucad éducation bac

16 mai, mort de Fallou Sène à Saint-louis

Le 16 mai dernier,l’étudiant Fallou Sène n’a pas survécu aux affrontements entre étudiants et forces de l’ordre. A cause d’un énième retard dans le paiement des bourses, le jeune étudiant originaire de Diourbel a reçu une balle à Saint-louis. Triste fin d’une vie qui n’a pas été longue. Il a fallu que Mouhamadou Fallou Sène tombe pour que les virements soient effectifs, onze jours après la date promise.

Suite à cet événement tragique, le recteur de l’Ugb Baydallaye Kane et le directeur du Centre régional des œuvres universitaires de Saint-Louis (Crous) Ibrahima Diao ont été relevés de leurs fonctions. Pendant ce temps leur ministre de tutelle Mary Teuw Niane et l’argentier de l’Etat Amadou Ba gardent leurs portefeuilles ministériels malgré la pression des étudiants.

S’en est suivie, une furie généralisée des étudiants. Ceux de Dakar, Dakar, Ziguinchor, Thies et Bambey ont vite manifesté leur solidarité à leurs camarades de Sanar. Ils  ont quitté les amphithéâtres pour la rue. Une synergie d’actions très appréciée à l’époque. 

 Les démons de la division finiront très vite par mettre fin à cette entente estudiantine. Le bloc s’est éclaté : la Coordination des écoles et instituts, la Coordination des étudiants de Saint-Louis et les Facultés sans amicales ne parlaient plus le même langage. Se sentant plus légitimes, les deux premiers mouvements ont refusé de participer à la première  rencontre avec le chef de l’Etat.   

Dès lors, le mot d’ordre n’était plus le même. Dakar a mis fin à la grève, Saint-Louis a poursuivi le combat avec les mêmes revendications : « justice pour Fallou Sène et le départ des ministres impliqués».

2018, une année mouvementée

En début d’année, le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne révélait lors de sa déclaration de politique générale que sur instruction du chef de l’Etat, la volonté du gouvernement est de faire de 2018, une « année sociale». Avec un pactole de plus de 1161 milliards de francs CFA, consacré aux secteurs sociaux pour l’amélioration des conditions de vie et de travail. Une initiative, dans un contexte difficile où les maux du secteur ont été nombreux. Le front éducatif a chauffé en 2018.

De l’université aux collèges, les grognes se sont multipliées. L’école en a pâti . Des mouvements syndicaux ont entamé la grève le jour même de la rentrée des classes, transformant le « Ubi tay Jang tay » en « Ubi tay grève tay ». Depuis, ils ont enchainé débrayages et grèves totales. Le quantum horaire en a énormément souffert. « Pas de satisfaction, pas de recul dans la lutte syndicale », déclarait Souleymane Diallo, Secrétaire général du Syndicat des enseignants libres du Sénégal (Sels). Ses collègues du Cadre unitaire syndical des enseignants du moyen secondaire (Cusems) ont plusieurs fois boudé les salles pour exiger la matérialisation des accords existants.

Les remous n’ont pas épargné le milieu universitaire. Après la grève du Syndicat autonome de l’enseignement supérieur (Saes) , les étudiants de l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) ont abandonné les amphithéâtres pour la rue. Il a fallu des échanges de pierres et de gaz lacrymogène afin de percevoir leurs allocutions d’études ainsi que la subvention des mémoires.

C’était la croix et la bannière pour les étudiants orientés dans le privé par l’Etat. Ils sont menacés d’exclusion à cause de plusieurs mois d’arriérés. « Depuis 2012, l’Etat du Sénégal a décidé d’orienter dans les établissements privés d’enseignement supérieur des bacheliers qui ne pouvaient pas accéder aux universités publiques faute de places. Il se trouve que depuis 2013, des retards importants sont notés dans le règlement des sommes dues, occasionnant des cumuls d’arriérés. Pis, pour cette année, aucun établissement n’a encore reçu de paiement », a soutenu Abass Fall, vice-président de la Fédération des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal (FEPES). L’avenir de ces centaines d’étudiants est aujourd’hui incertain.

Ces étudiants n’ont toujours pas rejoint les salles de classe. Ils ont envahi la rue maintes fois. Et leur avenir reste encore sombre dans cette période électorale.

En 2018, les inspecteurs de l’éducation ont enchainé leurs mots d’ordre de grève. Sans satisfaction, ils ont marché de la Place de la Nation à la Rts.

Office du Bac, clap de fin pour Babou Diaham

Après 17 ans à la tête de l’Office du Bac, « l’inamovible » Babou Diaham a été emporté par la fuite des épreuves de la session 2017 de l’examen du Baccalauréat. Le Professeur Sossé Ndiaye a hérité de son poste.

C’est le 25 avril 2018 que Babou Diaham a quitté la direction de l’Office du Bac après près de deux décennies de service. Le Professeur a cédé son fauteuil presque un an après le scandale de la fuite des épreuves de la session 2017 du Baccalauréat.

Suite à ces événements malheureux, des acteurs universitaires avaient à plusieurs reprises demandé sa démission. Répondant à ces requêtes, il a tout bonnement déclaré devant les caméras qu’il n’allait pas rendre le tablier. « Je vais aller jusqu’au bout de ma mission. Je ne fais pas de fixation. J’ai été nommé par décret, c’est un décret qui m’enlèvera certainement de là où je suis. Tant que nous jouissons de la confiance des autorités, nous resterons sur place », avait-il déclaré en juillet 2017

9 mois après, la décision de changement du chef a eu raison de la volonté de rester. Pour la première fois depuis 2017, le professeur de Chimie laisse l’organisation de cet examen à un autre. La direction de ce service est confiée à Sossé NDIAYE, Professeur assimilé à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, titulaire d’un Doctorat d’Etat ès Sciences


Like it? Share with your friends!

Papis Cissé

0 Comments

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Choose A Format
Personality quiz
Series of questions that intends to reveal something about the personality
Trivia quiz
Series of questions with right and wrong answers that intends to check knowledge
Poll
Voting to make decisions or determine opinions
Story
Formatted Text with Embeds and Visuals
List
The Classic Internet Listicles
Countdown
The Classic Internet Countdowns
Open List
Submit your own item and vote up for the best submission
Ranked List
Upvote or downvote to decide the best list item
Meme
Upload your own images to make custom memes
Video
Youtube, Vimeo or Vine Embeds
Audio
Soundcloud or Mixcloud Embeds
Image
Photo or GIF
Gif
GIF format