Révélations sur le vaccin BCG et Covid-19

La polémique ne désenfle pas. Malgré les excuses du chef du service réanimation de l’hôpital Cochin de Paris, Jean-Paul Mira (qui aurait subi des menaces de mort) et Camille Locht de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, les réactions se multiplient en Afrique.

Ce lundi, au niveau continental, plusieurs quotidiens sont revenus sur cette affaire, martelant que « l’Afrique se saurait être un continent cobaye ». En effet, tout est parti de la proposition de ces deux professionnels de la santé, en direct sur Lci, ce mercredi 01 avril, consistant « à mener une étude du vaccin Bcg contre le Covid-19 en Afrique. Compte tenu de la vulnérabilité du continent ». Vidéo retirée dans la foulée, par la chaine française, mais celle-ci avait déjà été, massivement reprise par d’autres supports audiovisuels.

Au-delà des autorités politiques africaines qui ont élevé la voix, la réaction de personnalités sportives et culturelles, a été plus que retentissante. Les anciens internationaux de football Eto’o, Drogba, El Hadj Diouf, sans oublier l’artiste panafricain Tiken Jah FaKoly… bref, la liste est longue.

En France, les réactions ont été nombreuses. Le ministère des Affaires étrangères se démarque et soutient que les propos tenus par le médecin et le chercheur incriminés « ne reflètent pas la position des autorités françaises ».

vous pourriez aussi aimer
×