Donald Trump suspend la contribution des États-Unis à l’OMS

Le président américain a mis, mardi, sa menace à exécution en suspendant la contribution de son pays à l’Organisation mondiale de la santé, dont il critique la gestion de la pandémie de coronavirus. Ce « n’est pas le moment » a réagi le secrétaire général de l’ONU.
La menace flottait depuis quelques jours, Donald Trump l’a mise à exécution. Le président américain a annoncé, mardi 14 avril, la suspension de la contribution des États-Unis à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

« Le monde a reçu plein de fausses informations sur la transmission et la mortalité » du Covid-19, a lancé Donald Trump dans un long et violent réquisitoire contre cette agence de l’ONU. « Aujourd’hui, j’ordonne la suspension du financement de l’Organisation mondiale de la santé le temps qu’une étude soit menée pour examiner le rôle de l’OMS dans la mauvaise gestion et la dissimulation de la propagation du coronavirus », a-t-il ajouté depuis les jardins de la Maison Blanche. L’étude, « très approfondie », pourrait durer de 60 à 90 jours.

Soulignant que les États-Unis contribuaient à hauteur de « 400 à 500 millions de dollars par an » à l’organisation, contre environ 40 millions de dollars « et même moins » pour la Chine, Donald Trump a estimé que son pays avait le devoir de réclamer des comptes.

« Si l’OMS avait fait son travail et envoyé des experts médicaux en Chine pour étudier objectivement la situation sur le terrain, l’épidémie aurait pu être contenue à sa source avec très peu de morts », a-t-il martelé. « Nous avons eu des problèmes avec eux depuis des années ».

vous pourriez aussi aimer
×