Covid-19 : Trump propose des traitements aux UV et des injections de désinfectan

ÉTATS-UNIS – Docteur Trump et mister Donald. Jeudi 23 avril, le président des États-Unis s’exprimait au cours d’un point presse depuis la Maison Blanche. Une allocution, à retrouver traduite en tête de cet article, au sujet du coronavirus qui suivait de quelques instants la présentation d’une étude scientifique réalisée par le ministère américain de la Santé, selon laquelle le covid-19 résisterait mal à la chaleur, à la lumière et à l’humidité.

« Notre observation la plus frappante à ce jour est l’effet puissant que semble avoir la lumière du soleil pour tuer le virus, aussi bien sur des surfaces que dans l’air », avait expliqué un responsable du ministère, dévoilant les résultats d’une étude. « Nous avons identifié que la chaleur et l’humidité étaient des maillons faibles dans la chaîne de transmission du virus. Nous avons identifié que la lumière du soleil, les rayons UV étaient une faiblesse dans cette chaîne », a-t-il ajouté.

« Ça me paraît intéressant comme idée »

Une affirmation dans laquelle Donald Trump, lui, a cru déceler les bases d’un futur traitement. Arrivant à la tribune, le président américain a immédiatement lancé à l’adresse de la presse: « Imaginez que l’on envoie une lumière très puissante vers le corps, des ultraviolets ou juste une lumière forte par exemple, il faudrait faire entrer la lumière dans le corps (…) Ce serait intéressant de vérifier tout ça. »

Quelques instants plus tard, il a ajouté: « J’ai l’impression que le désinfectant aussi détruit le virus. Alors peut-être qu’il faudrait en injecter dans le corps, comme une sorte de nettoyage des poumons par exemple. Il faudra sûrement faire appel à des médecins pour ça, mais ça me paraît intéressant comme idée. »

En clair, Donald Trump s’est demandé si des traitement aux UV ou l’injection de désinfectant pouvaient être des pistes pour traiter le nouveau coronavirus, qui aura bientôt provoqué la mort de 50.000 personnes aux États-Unis. Un peu plus sérieusement, il a suggéré, quelques minutes après, que l’apparente faiblesse du virus face aux fortes chaleurs pouvait être un motif d’espoir avec l’arrivée de l’été.

Une étude mal comprise par le président américain

Selon les données présentées par le ministère américain de la Santé, les faiblesses du covid-19 face à une combinaison de chaleur, d’humidité et de température élevées sont en effet une piste intéressant.

Une demi-vie du virus, à savoir le temps nécessaire pour réduire de moitié sa puissance, est de 18 heures avec une température comprise entre 21 et 24 degrés Celsius, avec 20% d’humidité sur une surface non-poreuse. Cela inclut des surfaces telles que des poignées de portes. Mais cette demi-vie est ramenée à six heures quand le taux d’humidité monte à 80%, et seulement à deux minutes lorsque la lumière du soleil est ajoutée à l’équation.

Quand le virus est suspendu dans l’air, la demi-vie est d’une heure avec une température de 21 à 24 degrés Celsius et 20% d’humidité. Avec un même taux d’humidité, une même température, mais avec l’ajout de la lumière du soleil, cette durée tombe à une minute et demie.

Or au contraire ce qu’a cru comprendre Donald Trump, ce qui était évoqué ici était la survie du virus à l’air libre ou entré au contact d’une surface, pas une fois qu’il a infecté un individu.

vous pourriez aussi aimer
×