Dr Amadou Sall : “L’Institut Pasteur de Dakar veut faciliter le dépistage du Covid-19 en Afrique”

Au Sénégal, l’Institut Pasteur de Dakar, est en première ligne dans la lutte contre le Covid-19. Son administrateur général, le Docteur Amadou Sall, revient sur la progression de la pandémie sur le continent et sur les efforts de son Institut afin d’améliorer le dépistage de la maladie. Pour l’heure, les pays africains enregistrent au total 1425 décès provoqués par le coronavirus, tandis que 32 000 cas ont officiellement été détectés, ce qui est bien moins qu’en Europe, aux États-Unis ou encore en Asie.

“En Afrique, il n’y a pas suffisamment de laboratoires, notamment au niveau décentralisé”, explique sur France 24 le Docteur Amadou Sall, administrateur général de l’Institut Pasteur de Dakar, au Sénégal, l’un des centres de recherche les plus réputés au monde.

Il explique que son Institut travaille à l’élaboration de tests de dépistage rapides du Covid-19, en partenariat avec l’entreprise britannique Mogolic, et via la plateforme sénégalaise Diatropix. Ces tests pourraient déterminer en seulement dix minutes si un individu est porteur du virus.

“Les prototypes sont dans un état d’évaluation et ce processus devrait se terminer au courant du mois de juin”, affirme le Docteur Sall, ajoutant que l’objectif est ensuite de “faciliter l’accès” à ces kits de dépistage aux différents pays africains et de les vendre à prix coûtant, soit “maximum un euros”.

vous pourriez aussi aimer
×