Covid-19 : environ 200 ressortissants mauritaniens rapatriés du Maroc et d’Espagne

Deux cents ressortissants mauritaniens qui étaient coincés à l’étranger depuis la fermeture des frontières le 25 mars, en raison de la maladie Covid-19, ont retrouvé leur pays vendredi soir. Des malades, des étudiants et des fonctionnaires qui étaient en mission, font partie de ce groupe arrivé par avion de l’Espagne et du Maroc, en attendant d’autres vols en provenance du Maghreb dans le cadre d’un plan de rapatriement mis en œuvre par le gouvernement.

Malgré les mesures de confinement, l’aéroport international de Nouakchott-Oumtounsy a été pris d’assaut par les parents et proches des rapatriés d’Espagne et du Maroc. Ces derniers ont été testés négatifs au coronavirus avant de prendre l’avion. Après la prise de température et les formalités de police à l’arrivée, les passagers sortent un à un sous un impressionnant dispositif de sécurité. Pas d’embrassade, pas d’accolade.

Parmi les premiers arrivés à l’accueil, Lala Mariem. Elle se dit heureuse d’être là pour recevoir sa maman. Elle était partie en évacuation sanitaire en Espagne avant l’arrivée de la pandémie du coronavirus et s’y trouvais bloquée.

« Nos provisions étaient finies et on n’avait plus d’argent pour payer le loyer »
L’opération de rapatriement ne concerne actuellement que les malades, les fonctionnaires qui étaient en mission et les étudiants en situation financière difficile. C’est le cas d’Ahmed Ali qui étudie l’agronomie au Maroc. Ahmed affirme qu’il a vécu des moments difficiles avec d’autres camarades : « Nos provisions étaient finies et on n’avait plus d’argent pour payer le loyer. »

Depuis la fermeture des frontières par les autorités dans la cadre de la riposte contre le Covid-19, des milliers de Mauritaniens étaient coincés à l’étranger. Leurs parents manifestaient quasiment chaque jeudi devant la présidence de la République pour réclamer leur retour.

vous pourriez aussi aimer
×