Une difficile reprise des universités au Sénégal

Au Sénégal, les universités devraient rouvrir leurs portes hier mardi 1er septembre après plusieurs mois de vacances forcés. Mais il y a eu quelques problèmes, surtout dans le deuxième plus grand établissement d’enseignement supérieur du pays, l’Université Gaston Berger de Saint-Louis. En effet, les étudiants n’ont pas répondu présents dans les amphithéâtres. Ils sont allés même jusqu’à empêcher certains de leurs camarades de suivre les cours.

Ce mouvement d’humeur n’a qu’un seul objectif : exiger une reprise totale des enseignements. Les étudiants grévistes ne veulent pas entendre parler d’une reprise progressive. C’est du moins ce que veulent les autorités de l’université. Les étudiants auraient par ailleurs souhaité qu’on les associe à l’élaboration du plan de reprise. Toujours dans l’intention de se faire entendre, les grévistes ont décrété 3 jours sans tickets de restauration dands l’université.

Le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur reste dans l’expectative
Cette situation ne laisse pas de marbre les autorités de ce haut lieu du savoir. Elles se sont réunies pour prendre une décision. De son côté, le Syndicat autonome de l’enseignement supérieur n’a pas réagi. Il reste de l’expectative. Rappelons que le Sénégal comme la plupart des pays du monde fait face à la terrible pandémie de la Covid-19. Le pays essaie quand même de provoquer un retour à la normale; lui qui avait fermé ses univesités pendant plusieurs mois.

vous pourriez aussi aimer
×