UCAD: Les étudiants accueillent le leader du Pastef avec déshonneur

Venu à l’Ucad pour rendre visite aux étudiants blessés lors des récents affrontements, Ousmane Sonko fera face à une foule d’étudiants anonymes qui se jetteront sur son cortège pour le huer.

“Ousmane Sonko, violeur”, voilà la triste phrase rythmique qui accompagnera la meute d’étudiants qui n’étaient pas là pour accueillir, avec des honneurs, l’homme accusé de viol par une fille de 20 ans, dans un salon de massage.

Devant l’œil impuissant de ses compagnons et de sa sécurité et engouffré dans une 4×4 noirâtre, Ousmane Sonko s’était vu forcé de vivre ce calvaire qu’il n’oubliera pas de si tôt.

En outre, en plus de cette scène Ousmane Sonko a été, selon des témoins, extirpé du pavillon S, chambre 8, où il rencontrait un étudiant (membre et militant de son parti, un “patriote” avec lequel il partage le même nom) qui faisait partie de la bande de ceux qu’on avait interpellé lors des évènements de Cité Keur Gorgui.

vous pourriez aussi aimer
×