L’UGB lance une nouvelle revue scientifique africaine

L’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis lance Global Africa, une revue scientifique internationale et pluridisciplinaire, associée à des actions de renforcement de la recherche africaine, soutenue par l’Agence française de développement à hauteur de 1,5 million d’euros. Ce programme mobilisera plus d’une dizaine d’institutions partenaires du continent africain ou françaises.

Avec la revue Global Africa, le Laboratoire d’analyse des sociétés et pouvoirs / Afrique – Diasporas (Laspad) de l’Ugb vise à rendre compte des enjeux politiques, sociaux, économiques, écologiques, technologiques de l’Afrique et du monde.

La revue, plurilingue (français, anglais, arabe et swahili), dont les premiers appels à contribution vont être diffusés prochainement, est dotée des standards internationaux d’évaluation des articles.

L’ambition de Global Africa est d’être ouverte, au-delà des sciences sociales, à la science de la durabilité et aux approches pluridisciplinaires.

Elle a été imaginée par un consortium, qui comprend, aux côtés du Laspad de l’Ugb, l’Institut de recherche pour le développement (Ird, France), le Center for Global Studies de l’Université internationale de Rabat (Uir, Maroc) et le Laboratoire d’études et de recherche sur les dynamiques sociales et le développement local (Lasdel, Niger). L’Agence française de développement (Afd) apporte pendant quatre ans un soutien au lancement du programme à travers un financement d’1,5 million d’euros pour un budget global de 2,65 millions d’euros.

Parallèlement à la revue, des actions de formation sont programmées pour renforcer l’écosystème de la production et de la diffusion de la recherche africaine. Il s’agit de cours en ligne sur l’édition et la publication, à destination des chercheurs comme des professionnels de l’édition ; et d’écoles itinérantes dédiées aux jeunes chercheurs permettant de constituer une communauté d’auteurs ouverte aux enjeux portés par la revue. L’année 2021 sera aussi marquée par l’organisation d’un colloque et la parution des deux premiers numéros de Global Africa.

Le panorama de la production de savoirs en Afrique est contrasté et paradoxal. Le continent africain produit une très faible part des publications scientifiques mondiales (3,2% seulement en 2016 selon les données de Web of Science) alors qu’il témoigne, diaspora comprise, d’un foisonnement intellectuel. La recherche africaine demeure faiblement financée alors que se jouent en Afrique des transformations qui éclairent et affectent le monde dans son ensemble.

L’édition, la publication et la dissémination de la recherche scientifique africaine sont une préoccupation majeure du Laspad, conformément aux orientations du plan stratégique 2021-2025 de l’Ugb. Depuis sa création en 2014, le laboratoire de l’Ugb est grandement investi en faveur du renforcement de l’écosystème africain de production et de diffusion de la recherche scientifique. Située sur plusieurs niveaux d’intervention, l’action du Laspad entend contribuer au développement des presses universitaires du continent, au soutien des auteurs et éditeurs scientifiques, et à l’accompagnement des institutions académiques africaines dans la publication et la promotion des savoirs innovants et à fort impact social et environnemental.

vous pourriez aussi aimer
×